©  2016 SACODE

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • YouTube Clean
  • RSS - White Circle

Association pour la Santé des Communautés pour le Développement

SACODÉ

1 Avenue Gicu, Gasekebuye

B.P. 676 Bujumbura

Burundi

 

 

Phone: +(257) 22 27 90 25

+(257) 75 95 52 50

E-mail:    info@sacode.org

 

FOLLOW US:

 

Home          Who we Are          What we Do          Blog          Get Involved          Contact

 

Our Partners

QUI a fondé SACODE?

 

Mme Grâce Françoise Nibizi est née le 30 janvier 1965 au Burundi, en Afrique. Troisième d'une fratrie de dix enfants, elle a été envoyée avant mémé l'age d'un an chez sa grand-mère pour y vivre. Celle-ci, très croyante et de forte amitié avec des religieuses et des prêtres, a trouvé une place pour Grâce Françoise dans un pensionnat catholique pour les filles dans la commune de Mugera, en province de Gitega. Elle avait quatre ans quand elle a est entrée au pensionnat.

 

De nature calme, Grâce Françoise était aussi très intelligente, ce qui lui a permis de rejoindre la première année du cycle primaire à l'âge de quatre ans. Elle compléta ses études primaires, ainsi que les quatre premières années des études secondaires à Mugera. Elle décida ensuite de poursuivre des études en soins infirmiers, inspirée par les nombreuses fois où elle s’occupait de sa grand-mère malade alors hospitalisée. Grâce Françoise a commencé des études d'infirmière en 1980 à l'Institut médical de Gitega.

 

Grâce Françoise termina ses études d'infirmière en 1984 et commença immédiatement à travailler afin d'aider sa mère, qui vivait alors avec huit autres enfants (un était décédé). Elle a travaillé comme infirmière dans un hôpital public pendant deux ans, puis en tant qu'infirmière principale d'une clinique privée d'une banque commerciale. C’est pendant cette période qu’elle rencontra Jean-Berchmans Nsabiyumva, avec lequel elle se maria le 30 août 1986. Le couple a deux fils, Karl-Chris né le 25 Juin 1987 et Lewis Anthony, né le 14 mai 1990.

 

En 1993, la famille déménagea à Mombasa, au Kenya où le mari de Grâce Françoise avait trouvé un nouvel emploi. Au Kenya, Grâce Françoise s’inscrit au Campus de Mombasa de l’Institut de Gestion Commerciale de Bournemouth (Angleterre), où elle a appris et maîtrisé l'anglais, suivi par deux diplômes, l'un en gestion et administration des affaires internationales, et l'autre en communication d'entreprise internationale. Elle termina ses études en 1996, et travailla ensuite comme bénévole pour le HCR dans des camps de réfugiés au Kenya pendant une année.

 

En 1997, sa famille est rentrée au Burundi où elle a occupé différents postes dans plusieurs organisations internationales telles que le CRS, l’UNIFEM, le PNUD, le HCR, et l'Union Européenne, entre 1997 et 2009. Entre 2002 et 2006, en même temps qu'elle travaillait, Grâce Françoise s’inscrit dans un programme d'études du soir à l'Université du Lac Tanganyika, dans le Département de l'administration économique et social.

 

POURQUOI fonder SACODE?

 

En 2010, Grâce Françoise s’est rendue à Londres, en Angleterre, ou elle reçut une formation en « VIH/SIDA et Santé sexuelle et reproductive » des fournisseurs de services de Camden, ainsi qu’en « éducation pour renforcer les familles, le renforcement des communautés » de la Fondation pour la race et l'égalité. C’est pendant cette même année que Grace Françoise décida de lancer sa propre organisation afin de contribuer activement au renforcement des communautés burundaises.

 

SACODE a été fondée avec deux objectifs principaux: aider les femmes défavorisées à élever leurs enfants dans la dignité, et aider les jeunes à grandir dans la dignité. Cet accent sur les jeunes et les femmes découle de son expérience personnelle dans sa propre famille.

 

Le projet SACODE a commencé du garage familial, que Grâce Françoise avait transformé en une salle de formation, en utilisant des fonds personnels et contributions de certains membres de sa famille et des amis, en particulier son fils aîné Karl-Chris. SACODE compte cinq membres fondateurs qui adhèrent tous à la vision de Grâce Françoise pour l'organisation.