©  2016 SACODE

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • YouTube Clean
  • RSS - White Circle

Association pour la Santé des Communautés pour le Développement

SACODÉ

1 Avenue Gicu, Gasekebuye

B.P. 676 Bujumbura

Burundi

 

 

Phone: +(257) 22 27 90 25

+(257) 75 95 52 50

E-mail:    info@sacode.org

 

FOLLOW US:

 

Home          Who we Are          What we Do          Blog          Get Involved          Contact

 

Our Partners

Follow us on YouTube

Projet Biraturaba : Cas de métamorphose au lycée communal de Bubanza

September 3, 2015

Le Dr Eric Niyongabo de SaCoDé, en T-shirt bleue, rappelant à l'audience l'apport du programme SSR/SMS dans l’éducation des jeunes pour un comportement

 

Il est 14h moins le quart, ce jeudi 3 septembre 2015, quand un puissant chant rythmé éclate au lycée communal de Bubanza. L'air estival résonne de voix enthousiastes qui accueillent, dans la pure tradition burundaise, une délégation venue de Bujumbura. Cette dernière comprend les responsables du projet « Biraturaba » au sein de CARE, APFB et SaCoDé, ainsi que la Chargée des programmes de CARE Nederland. Soit une dizaine de visiteurs très attentifs, venus se rendre compte sur terrain des changements apportés par « Biraturaba » en milieu scolaire.

 

Les progrès réalisés dans ce domaine vont se révéler lors des interactions avec les lycéens à propos de différents aspects de la santé sexuelle chez les jeunes. Changements physiologiques avec l'adolescence, et chez les garçons, et chez les filles, les mesures d’hygiène sexuelle dignes d'un « lycéen responsable », les facteurs qui précipitent ou retardent l'apparition des menstruations (alimentation, climat), etc ... Le visiteur non-averti aurait été ébahi par l'ouverture d'esprit et l’honnêteté avec laquelle des sujets considérés comme tabous par la culture burundaise ont été abordés lors des discussions.

 

Les organes sexuels sont désignés comme tel, avec un langage précis, les pratiques autant, tel élève évoque les poils pubiens en kirundi sans que l'assistance s'en émeuve outre mesure (et sans pour autant verser dans la vulgarité). Telle autre, une orpheline de mère, raconte comment elle a fini par demander à son père des serviettes hygiéniques après des années de culpabilité et de honte … Bref, d'extraordinaires manifestations d'un changement de mentalité face à la sexualité, qui a comme base la philosophie du en kirundi, « s'ouvrir aux autres ».

 

Pratiqué dans les clubs « Biraturaba » et autres « Stop Sida » à travers plusieurs établissements secondaires du Burundi, ce concept est parvenu peu à peu à arracher les jeunes, surtout les filles, au silence imposé par la culture sur les questions liées à la sexualité.

Un des facteurs qui a influencé ce changement positif a été l'usage des SMS dans le cadre du programme Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) de SaCoDé.L'anonymat qu'offre les messages, et l’interactivité créée autour des questions soulevées par les jeunes participent fortement à enraciner une meilleure prise en charge personnelle, et donc un comportement responsable en matière de sexualité.

 

De quoi motiver l'extension du projet « Biraturaba » à tous les établissements scolaires à travers le pays.

 

Please reload

Subscribe to the blog for Updates

Follow us on Facebook
Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • YouTube Social  Icon
  • RSS Social Icon